Séminaire de formation OPC, interview du Dr Dorcas Adjati-Benon

Le 28/04/2011

Le Dr Dorcas Adjati-Benon (étudiante en quatrième année du Diplôme d’Etudes de Spécialisation en Ophtalmologie, CNHU Hubert K Maga, Cotonou, Bénin) a participé au séminaire de formation « Initiation à la recherche clinique et épidémiologique » préparé et conduit par la Direction de la Formation de l’OPC qui s’est tenu du 18 au 30 mars 2011 à Cotonou.

Interview réalisée à Cotonou, le 29 mars 2011.

OPC : Quel avantage pensez-vous tirer à court et moyen terme de l’enseignement dispensé pendant ce séminaire ? Dr D. A-B : Ce séminaire m’a permis de mieux appréhender la recherche clinique et épidémiologique. Il me permettra dorénavant de travailler sur le thème de mon mémoire de fin d’étude avec une plus grande rigueur scientifique, reconsidérer le protocole de recherche pour en affiner la méthodologie et le plan d’analyse. La deuxième partie du séminaire traitait de la rédaction scientifique m’a également beaucoup intéressé. Il est évident que j’utiliserai les judicieux conseils prodigués.

OPC : L’OPC fut le partenaire technique et pédagogique dans la préparation et la mise en œuvre de ce séminaire. Que pensez-vous de la capacité de la Direction de l’OPC à conduire ce type de formation ? Dr D. A-B : L’OPC a efficacement organisé et conduit ce séminaire de haut niveau, le premier du genre qui nous ait été offert depuis le début de nos études. Les objectifs qui nous avaient été fixés ont été atteints et mes collègues et moi avons apprécié la méthodologie, l’approche pédagogique progressive et les diaporamas qui ont permis d’absorber des notions complexes dans un climat d’étude très détendu.

OPC : Connaissiez-vous l’OPC, avant d’assister à ce séminaire ? Dr D. A-B : Pour ma part, étudiante en fin d’études, je ne connaissais pas l’existence de l’OPC avant la tenue de ce séminaire. Ce séminaire a été le bienvenu pour les étudiants en fin de formation et de découvrir la Direction de la Formation de l’OPC que nous remercions. Pourrait-elle mettre à la disposition du service une bibliothèque médicale ?