Retour de mission en Guinée et au Mali

Le 21/12/2011

Le Dr Moulia-Pelat, Directeur des programmes de l’OPC, est revenu ce mois ci d’une mission en Guinée et au Mali, menée avec le Dr Seydou Mariko, coordonnateur OPC. Les nouvelles sont encourageantes.

EN GUINÉE

de gauche à droite : Dr Fremba, Dr Moulia-Pelat, Dr Mariko

Malgré les turbulences que le pays a connues, les soins de santé oculaires sont toujours réalité dans les régions de Kankan et Macenta : chacune opère plus de 1000 cataractes par an, contre moins de 100 cas avant le projet. La formation, clé de voute de la philosophie de l’OPC est à la base de ce succès.

équipe Kanka, Siguiri

Les ressources humaines restent cependant encore insuffisantes. C’est pourquoi, afin de satisfaire les demandes des autorités guinéennes, l’OPC va créer une filière de Techniciens Supérieurs en Ophtalmologie (TSO) à l’Institut de Perfectionnement du Personnel de santé (IPPS) de Conakry en 2012.

Institut de Perfectionnement du Personnel de santé. A droite sa directrice, le Dr Keita

Une meilleure collaboration avec le CADESSO de Conakry (centre de formation spécialisé en ophtalmologie), permettra d’améliorer la qualité et les performances de ce secteur crucial en santé en Afrique. De nombreuses idées et collaborations seront mises en place grâce à un partenariat accru avec l’IOTA, l’OOAS, CBM et SSI, un partenariat nouveau avec HKI SSI & PNLO-C-NTD.

Débutée il y a presque 20 ans, la lutte contre l’onchocercose, ou "cécité des rivières" continue et cette redoutable maladie cécitante est en bonne voie d’élimination. Néanmoins les moyens financiers manquent pour assurer la distribution en 2012 de l’ivermectine, médicament qui protège les populations. L’OPC recherche les fonds nécessaires à la poursuite de ce programme vital. L’OPC s’occupe de plus de 4000 villages : plus de 1,6 millions de personnes sont ainsi traitées !

Afin de lutter contre le trachome, la distribution d’azithromycine va commencer en 2012 dans 4 districts (région de Faranah) et un district de Guinée forestière.

AU MALI

Yeleen, “lumière” en bambara, fut le premier programme de santé oculaire conçu et exécuté par l’OPC à l’échelle d’un état africain, le Mali. Depuis 1979, la philosophie OPC, formation en ophtalmologie pour des actions intégrées et pérennes, reste toujours d’actualité !

L’OPC soutient 3 régions au Mali :

- MOPTI L’OPC continue d’organiser la mise en place de soins oculaires avec équipement du centre d’ophtalmologie et la logistique pour l’organisation de la stratégie avancée favorisant l’accessibilité des soins. Un nouvel ophtalmologiste débute dans cette région.

- SIKASSO Dans le cadre d’un nouvel hôpital, la signature prochaine d’un nouveau protocole devrait favoriser les actions d’un nouvel ophtalmologiste.

- KAYES
De gauche à droite : Dr Mariko, M. Bakayoko (ophtalmologiste IOTA, Délégué médical Lion’s), Dr Moulia-Pelat, Dr Konate (chef du service d’ophtalmologie, Hôpital de KAYES)

Un bilan flatteur :

  • un ophtalmologiste opère plus de 1200 cataractes par an,
  • plus de 50 millions FCFA dans la caisse de pérennisation,
  • un terrain de stage reconnu en Afrique de l’ouest,
  • des collaborations fructueuses avec le directeur de l’hôpital et le Directeur régional de santé et des pistes encourageantes : une réflexion est engagée sur la construction d’un nouveau service d’ophtalmologie et sur un projet pilote intégrant le traitement du glaucome et un dépistage des malvoyances scolaires avec un service « correction de la réfraction - lunettes – optométrie ».

Autres projets :

  • projet glaucome, dans la région de SEGOU, en commun avec l’association SightSavers international,
  • formations en ophtalmologie, optométrie incluse, s’intégrant aux maladies tropicales négligées (MTN). Projet multi pays (Mali, Guinée et Burkina).

A Iota, réunion Optométrie, avec de gauche à droite : JM Desroches, Dr Moulia-Pelat, Dr Mariko, Carole Melançon, Lucie Vitrouil