Nouvelles données sur les causes de la perte de vision dans le monde

Le 5/02/2014

Les nouvelles données disponibles pour les sociétés ophtalmologiques et défenseurs des soins oculaires devraient constituer une ressource précieuse pour convaincre les gouvernements et les donateurs d’allouer des fonds et fournir leur soutien en faveur des soins oculaires.

Le rapport "Les causes de la perte de vision à travers le monde, 1990-2010 : une analyse systématique" évalue les données publiées et non publiées sur les causes de la cécité, et la déficience visuelle sur une période de 20 ans par le Groupe des Experts de la Perte Visuelle appartenant à l’initiative « Charge Mondiale de Morbidité ».
Il a été publié dans la revue The Lancet Global Health (numéro de Décembre 2013).

Les auteurs estiment que la cataracte et les erreurs de réfraction non corrigées (facilement et totalement traitables) ont provoqué 54% des cas de cécité et 71% des cas de déficience visuelle modérée ou sévère en 2010. Les causes moins fréquentes de la perte de vision sont dues au glaucome, à la dégénérescence maculaire et au trachome. En 20 ans la proportion des déficiences visuelles causées par la cataracte et le trachome a diminué ; celle du glaucome, de la dégénérescence maculaire et de la rétinopathie diabétique a augmenté, quant à celle des erreurs de réfraction non corrigées, elle a peu évolué.

Les causes de la cécité varient fortement selon les régions. Au niveau mondial, et dans toutes les régions, plus de femmes que d’hommes sont aveugles ou souffrent de déficiences visuelles modérées ou sévères, dues à la cataracte ou à la dégénérescence maculaire.

Serge Resnikoff, Président de l’OPC, Directeur du plaidoyer au CIO,

Pour lire la totalité du rapport, cliquez ICI.