Les grandes étapes du combat contre le trachome mené par l’OPC

Le 13/03/2013

copyright International Trachoma Initiative

1ère étape (1er semestre 2012) : définition des Programmes Nationaux de Lutte contre le Trachome

Forte de son expérience, l’OPC a organisé plusieurs ateliers, en RCA comme au Tchad, réunissant les principaux partenaires afin d’élaborer un Programme National de Lutte contre le Trachome (PNLT) propre à chaque pays. Il définit avec précision le nombre de personnes à opérer et traiter, ainsi que les moyens mis en œuvre pour parvenir à éliminer le trachome d’ici 2020.

2ème étape (2ème semestre 2012) : audit par un comité d’experts indépendants

Un comité d’experts indépendants a vérifié pour chaque Programme si toutes les conditions étaient réunies afin de garantir le franchissement rapide en douane de quantités très importantes de médicaments antibiotiques (près de 1,5 million de doses en 5 ans), leur stockage, leur acheminement dans chaque région puis auprès de chaque agent communautaire, leur distribution aux population menacées… L’avis favorable obtenu pour les 2 pays rend possible les dons de médicaments par le laboratoire PFIZER et le démarrage effectif des Programmes.

3ème étape (2013) : début des formations et démarrage des Programmes

Dès le 1er semestre 2013 pour la RCA et le second semestre pour le Tchad, l’OPC et ses partenaires organisent la formation des premiers agents communautaires bénévoles chargés de dépister et distribuer les traitements antibiotiques dans leur village, et des agents de santé spécialisés capables d’opérer les cas de trichiasis. Objectifs :
- agents communautaires : 3317 en RCA et 5649 au Tchad
- agents de santé spécialisés : 35 en RCA et 53 au Tchad Dans le même temps, les Programmes entrent en œuvre dans 2 régions en RCA et une au Tchad. Objectifs :
- personnes traitées : 4 900 000 en RCA et 405 000 en RCA
- personnes opérées : 900 en RCA et 2 500 au Tchad Les villageois sont progressivement sensibilisés aux mesures d’hygiène pour prévenir le trachome.

4ème étape (2014-2017) : extension des Programmes à tout le pays

En tout :
- 12 600 agents communautaires et 52 agents de santé spécialisés seront formés en RCA, et respectivement 22 600 et 200 au Tchad.
- 50 000 patients souffrant de trichiasis seront opérés en RCA et 64 000 au Tchad (soit 100% des cas diagnostiqués).
- 13 000 000 de personnes seront traitées en RCA (95% de la population menacée par le trachome) et 6 750 000 au Tchad (80% de la population menacée).
- 90% à 95% des enfants appliqueront les mesures d’hygiène destinées à prévenir le trachome.
- 65% de la population aura accès à l’eau potable en RCA (30% actuellement) et 60% au Tchad (46% actuellement).

A l’issue de ces 5 ans, le trachome aura complètement disparu de ces deux pays.

Mais pour remporter cette victoire décisive, nous devons impérativement pouvoir compter sur le soutien de tous. Vous pouvez apporter votre aide pour sauver la vue d’enfants, de femmes et d’hommes menacés de cécité en faisant un don. Par exemple, avec 25 € (soit 8,5 € avec votre réduction d’impôts), vous permettez d’opérer 5 patients souffrant de trichiasis. Pour faire un don à l’OPC, cliquez ICI.

en savoir plus sur le trachome