La rétinopatie diabétique

Définition/Généralités

Le diabète se rencontre à tous les âges de la vie, même chez les enfants, et sa fréquence augmente avec l’âge. Il atteint environ 221 millions de personnes dans le monde, et en France 3 à 4 % de la population, soit plus de deux millions de personnes.
Le vieillissement des populations et la fréquence accrue de l’obésité expliquent cette croissance.

Il existe deux types de diabète

- Le diabète de type 1, dit insulino-dépendant, représente 10% des diabétiques,
- le diabète de type 2, dit non insulino-dépendant ou de la maturité, constitue les 90% restants. Ce diabète de type 2 est actuellement en expansion épidémique.

La présence constante et en quantité élevée de sucre dans le sang va altérer les petites artères des organes, dont celles de la rétine au niveau de l’œil. Ainsi, on estime que 30 à 40% des diabétiques, soit 800.000 personnes en France, ont une rétinopathie diabétique plus ou moins importante.
Cette affection n’entraîne aucun signe à ses débuts et celle-ci passe souvent inaperçue du diabétique jusqu’à l’apparition de troubles visuels sévères, alors difficiles à traiter (Hémorragies, décollements de rétine).

L’importance de la rétinopathie diabétique

Le diabète dans le monde

Le diabète est considéré comme un problème important de Santé Publique. La rétinopathie diabétique est une des causes majeures de déficience visuelle. L’Organisation Mondiale de la santé (OMS) estime que le diabète affecte particulièrement les populations des pays en développement et qu’elles sont davantage menacées par les complications liées à cette condition.
Une bonne maîtrise de la glycémie, de la tension artérielle et des graisses du sang réduit les risques de développer une rétinopathie.
Il est probable que divers déterminants sociaux de la santé, tels que la pauvreté, la malnutrition, l’accès limité aux soins de santé et le manque de médicaments, expliquent en partie l’augmentation de la prévalence de la rétinopathie dans les pays à faible et moyen revenu.

4 personnes sur 5 atteintes de cécité diabétique vivront dans des pays en développement.

Les dernières réunions sur la rétinopathie diabétique ont de nouveau confirmé le défi majeur qui attend le monde pour faire face à la hausse du nombre de déficience visuelle et de cécité causées par le diabète dans l’avenir.

En effet, la prévalence du diabète passera de 382 millions de personnes actuellement, à 592 millions de personnes en 2035. Durant cette période, l’Afrique paiera le plus lourd tribut avec une hausse de 109% chez les personnes atteintes de diabète et l’Asie du Sud-Est connaitra une augmentation de 71%.


Ces deux régions combinées représentent seulement moins de 1% des dépenses mondiales de santé sur le diabète.
D’ici 2035, chaque jour 3 millions d’yeux devront être évalués ce qui représente 35 examens de la vue par seconde.
Source : International Diabete Federation. Données 2013.

*L’OPC lutte contre cette affection au Mali et en Guinée

A un premier niveau, l’intérêt d’équilibrer le diabète pour prévenir les complications, en particulier oculaires, est introduite dans les modules de formation des personnels de santé de première ligne.

A un second niveau, l’OPC œuvre pour :
- que soit consacrée une partie du temps des émissions radiophoniques à des campagnes d’information sur la maladie diabétique et les risques de perte visuelle liés à cette maladie
- sensibiliser les médecins généralistes à la nécessité de pratiquer un examen annuel du fond d’œil chez leurs consultants diabétiques afin de détecter précocement la rétinopathie diabétique avant toute détérioration visuelle

Dans les pays industrialisés

La rétinopathie diabétique est la première cause de cécité avant l’âge de 60 ans, dans la population active.
Globalement, on peut estimer qu’après 15 ans d’évolution du diabète, environ 2% des diabétiques sont aveugles et 10% souffrent de déficience visuelle.
Ainsi, en France, environ 1 000 personnes deviennent aveugles chaque année du fait d’une rétinopathie diabétique, et beaucoup plus souffrent de malvoyance.
Pourtant, ces complications sont en grande partie évitables :
- D’abord par un bon équilibre de la glycémie et de la tension artérielle chez le diabétique
- Ensuite grâce au traitement par laser lorsque les premiers signes de rétinopathie diabétique grave apparaissent. L’efficacité de ce traitement a été depuis longtemps démontrée par de nombreuses études.
En fait, la rétinopathie diabétique reste une cause majeure de malvoyance et de cécité en France car sa prise en charge, donc son dépistage, est souvent trop tardive.

Le problème du dépistage en France

Les études épidémiologiques prédisent 25% de plus de diabétiques en France en 2025.
Des programmes de Santé publique et des recommandations de bonne pratique clinique ont été élaborés dans de nombreux pays pour améliorer la prise en charge du diabète et de ses complications. Seul un examen effectué régulièrement peut permettre de diagnostiquer précocement et de traiter la rétinopathie diabétique. L’efficacité d’un tel dépistage systématique a été démontrée dans plusieurs pays. En effet, le nombre de déficiences visuelles liées à la rétinopathie diabétique est nettement moins élevé dans les pays où un programme de dépistage systématique et de traitement de la rétinopathie diabétique a été développé.
L’efficacité du dépistage de la rétinopathie diabétique en terme de réduction des coûts a été également démontrée par plusieurs études.
En France, l’ALFEDIAM (Association de Langue Française pour l’étude du Diabète et des Maladies métaboliques) et l’ANAES (Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé) ont préconisé en 1999 une surveillance annuelle du fond d’œil pour le suivi de tous les patients diabétiques. Une étude, également publiée en 1999, avait montré que moins de 50% des patients concernés avaient consulté un ophtalmologiste au cours de l’année précédente.
La prise en charge ophtalmologique des patients diabétiques reste insuffisante et trop tardive en France.


Depuis quelques années, le dépistage de la rétinopathie diabétique par photographie numérique du fond d’œil et télétransmission par internet à un centre spécialisé dans l’interprétation des clichés se met progressivement en place sur le territoire français. Cette méthode présente de nombreux avantages :

- Elle est aussi fiable que l’examen classique du fond d’œil pratiquée par un ophtalmologiste
- Elle est moins contraignante pour le patient car les délais de rendez-vous sont très courts et elle ne nécessite pas de dilatation de la pupille, toujours longue et désagréable dans ses suites.
- Elle économise beaucoup de temps médical : la prise de photographies rétiniennes sans dilatation ne nécessite pas la présence d’un médecin, et plusieurs centres de dépistage sont reliés à un seul centre.
Les ophtalmologistes peuvent alors se concentrer sur l’interprétation des clichés et la prise en charge des patients dépistés.
Le dépistage de la rétinopathie diabétique par photographies du fond d’œil ne doit cependant en aucun cas être considéré comme une méthode exclusive de dépistage, mais une alternative supplémentaire susceptible d’améliorer ce dépistage. Elle constitue une réponse adaptée aux difficultés à venir liées à la croissance du nombre des patients diabétiques et à la diminution des spécialistes.


Qu’a fait l’OPC et ses partenaires en France ?

Le réseau OPHDIAT (1) qui permet de dépister la rétinopathie diabétique en Ile-de-France a été mis en place par l’AP-HP (2). Puis il a été étendu dans 12 centres grâce à un partenariat avec l’OPC et l’Association Valentin Hauÿ (2). L’ AVH et l’OPC ont ensuite mis en place 5 centres supplémentaires hors réseau OPHDIAT sur le même modèle.
Aujourd’hui les 32 sites de dépistage en place permettent le dépistage et l’orientation de 15 000 patients chaque année.
En règle générale leur implantation géographique a été privilégiée dans les zones où l’on trouve peu d’ophtalmologistes.

(1) Ophtalmologie Diabète Télémédecine
(2) Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
(3) lutte en France avec et pour les personnes déficientes visuelles


Comment se fait-on dépister en France ?


- 1. Centre de santé
Le dépistage de la rétinopathie diabétique se fait dans un centre de santé au moyen d’un rétinographe non mydriatique. Les photographies du fond d’œil sont numérisées et transmises par le net à un centre de lecture. En Ile-de-France, les images empruntent le réseau de télémédecine OPHDIAT créé par l’APHP.

- 2. Centre de lecture
Les images numérisées sont interprétées au centre de lecture par des ophtalmologistes. A Paris, le centre de lecture est dirigé par Mme le Professeur Pr. Massin à l’hôpital Lariboisière.

- 3. Compte rendu
L’interprétation des clichés est adressée dans les 3 jours au centre de dépistage.

- 4. Traitement
Si un traitement au laser ou un suivi spécialisé est nécessaire, le patient diabétique est alors adressé à l’ophtalmologiste de son choix.


OU SE FAIRE DÉPISTER ?


75-PARIS

4ème arrondissement
- Hôtel Dieu, service de diabétologie, Pr. Slama

  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 1, place du Parvis Notre-Dame, 75004 Paris
  • Téléphone : 01 42 34 82 34


    5ème arrondissement
    - Hôpital Cochin, service d’endocrinologie, Pr. Boitard
  • pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 27, rue du Faubourg Saint-Jacques
  • Téléphone : 01 58 41 41 41


    10ème arrondissement
    - Hôpital Lariboisière, médecine B, Pr. Guillausseau
  • Adresse : 2, rue Ambroise-Paré, 75010 paris
  • Téléphone : 01.49.95.63.69


    - Hôpital St-Louis, service d’endocrinologie, Pr. Vexiau
  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 1, avenue Claude-Vellefaux, 75010 Paris
  • Téléphone : 01 42 49 96 80


    13ème arrondissement
    - Hôpital Pitié-Salpétrière, service d’endocrinologie, Pr. Grimaldi
  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris
  • Téléphone : 01 42 16 00 00


    15ème arrondissement
    - Maison du diabète (MGEN, rue de Vaugirard) Dr. Sokolowsky
  • Adresse : 178, rue de Vaugirard, 75015 Paris
  • Téléphone : 01 44 49 28 88 / 01 44 49 28 89 / 01 44 49 28 91


    15ème arrondissement
    - Hôpital Bichat, service d’endocrinologie, Pr. Marre
  • Adresse : 46, rue Henri-Huchard, 75877 Paris Cedex 18
    - Téléphone : 01 40 25 87 35


    19ème arrondissement
    - Hôpital Robert Debré, Mme ESCOT Annie (Cadre diabéto pédiatrique)
  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 48, bd Sérurier, 75019 Paris
  • Téléphone : 01.40.03.53.08

77-SEINE et MARNE

Saint-Fargeau-Ponthierry
- CMS (Centre Médico Social)

  • Adresse : Saint Fargeau-Ponthierry, 98 av de Fontainebleau 77310
  • Téléphone : 01 60 65 81 50
  • tous les jours sauf mardi matin


    Fontainebleau
    - Centre Hospitalier de Fontainebleau, Dr ESTEVE Christine - Chef de service Ophtalmologie
  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 55, Boulevard Joffre : 77300 Fontainebleau
  • Téléphone : 01.60.74.11.74


    Cannes-Ecluse
    - Cabinet médical la Garenne
  • Adresse : 11, rue de la Garenne, 77130 Cannes-Ecluse
  • Téléphone : 01.64.23.37.12


    Férolles-Attilly
    - Centre médical de Forcilles, Service de diabétologie du Dr. Legrand
  • Adresse : 77 150 Férolles-Attilly
  • Téléphone : 01 60 64 60 03

91-ESSONNES

Corbeil-Essonnes
- CH Sud-Francilien

  • Adresse : site Gilles de Corbeil, 59 bd Henri Dunant, 91110 Corbeil-Essonnes
  • Téléphone : 01 60 90 30 87

92-HAUTS-de-SEINE

Gennevilliers
- CMS (Centre Médico Social), Dr Tyrode

  • Adresse : 3, Rue de la Paix, 92230 Gennevilliers
  • Téléphone : 01 40 85 67 70 ou 01 40 85 66 50


    Malakoff
    - Centre Municipal de Santé "Maurice Ténine", Dr Limousin
  • Adresse : 74, avenue Pierre Larousse, 92240 Malakoff
  • Téléphone : 01.41.17.43.50

93-SEINE-SAINT-DENIS

Aubervilliers
- CMS Dr Pesqué (Centre Médico Social), Dr Clément

  • Adresse : 5 rue du Dr Presque, 93300 Aubervilliers
  • Teléphone : 01 48 11 21 87


    Aulnay-sous-bois
    - Centre Hospitalier Intercommunal BALLANGER
  • Adresse : Boulevard Robert Ballanger, 93602 Aulnay-sous-bois Cedex
  • Téléphone : 01.49.36.70.92 du lundi au vendredi 9h30 à 17h


    Bobigny
    - CES (centre d’Examens de Santé) de Bobigny, Dr Laboulaye
  • Adresse : 2, Avenue de la Convention, 93017 Bobigny Cedex
  • Téléphone : 01.72.59.55.13 - Secrétariat pour prise de RDV : 01.72.59.55.08


    Bobigny
    - CH Avicenne, service d’Endocrinologie, Pr. Réach
  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 125, rue de Stalingrad, 93 Bobigny
  • Téléphone : 01 48 95 55 55


    Bondy
    - Hôpital Jean Verdier, service de diabétologie, Pr.Paul Valensi
  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : Avenue du 14 Juillet 93 Bondy
  • Téléphone : 01 48 02 66 66


    Neuilly sur Marne - CES de la CPAM du 93 - Médecin Directeur Dr Le Clesiau
    - CES de Neuilly sur Marne : Pôle gérontologique et diabétologique
  • Adresse : 3, Avenue Dauphiné 93330 Neuilly sur Marne
  • Téléphone : 01.72.59.57.04


    Pantin
    - CMS (Centre Médico Social) ; M. Brodart
  • Adresse : 10-12 rue Eugène et Marie-Louise Cornet, 93500 Pantin
  • Téléphone : 01 49 15 45 05 (demander Mme Lavergne)


    La Courneuve
    - CMS Salvador Allende, Dr. Bremaud
  • Adresse : 20, avenue du Général Leclerc, 93120 La Courneuve
  • Téléphone : 01.49.92.60.66

94-VAL de MARNE

Champigny-sur-Marne
- CMS (Centre Médico Social) Pierre Rouquès, Dr Lopez

  • Adresse : 5, rue de l’Abreuvoir, 94500 Champigny-sur-Marne
  • Téléphone : 01 45 16 81 13


    Choisy-le-Roi
    - Centre de santé CPAM Choisy-le-Roi
  • Adresse : 9, rue Ledru Rollin, 94600 Choisy-le-Roi
  • Téléphone : 01 48 53 65 91


    Choisy-le-Roi
    - Hôpital BICETRE, Pr. Chanson - Service d’Endocrinologie
  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 78, rue du Général Leclerc, 94 Le Kremlin-Bicêtre
  • Téléphone : 01 45 21 21 21


    Centre de détention de Fresnes
  • Adresse : Allée des Thuyas, 94261 Fresnes Cedex
  • Téléphone : 01 49 84 38 00

95-VAL-D-OISE

Gonesse
- Centre Hospitalier de Gonesse, Service de diabétologie - Endocrinologie

  • Pas de rendez -vous direct
  • Adresse : 25, rue Pierre de Theilley, 95500 Gonesse
  • Teléphone : 01 34 53 21 21


    Gonesse
    - Hôpital Simone Veil - Groupe hospitalier Eaubonne-Montmorency
  • Adresse : 28, Rue du Dr Roux, 95600 Eaubonne
  • Téléphone : 01 34 06 60 00 hôpital standard / numéro du service : 01 34 06 62 67 ou 62 16

28-EURE et LOIR

CHR de Dreux
- service de diabétologie, Dr. Charitanski

  • Pas de rendez-vous direct
  • Adresse : 44, avenue du Président John Kennedy, 28102 Dreux Cedex
  • Téléphone : 02 37 51 53 09

61-ALENCON

Centre hospitalier d’Alençon
- DiabOrne - Réseau diabète

  • Adresse : 25, rue du Fresnay, 61 000 Alençon
  • Téléphone : 02 33 32 31 42

97-GUYANE

Cayenne
- Maison des réseaux Réseau Diabète de Guyane

  • Adresse : 59, avenue Voltaire, 97300 Cayenne


    - Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais, Service de Médecine Interne-Diabétologie, Réseau DIET 973
  • Adresse : 16 avenue de Gaulle BP 245 , 97393 Saint Laurent du Maroni cedex
  • Téléphone :05 94 34 88 88

REGIONS

Languedoc-Roussillon
- Montpellier

  • CHU Endocrinologie, Pr. Bringer
  • Adresse : 71, avenue du Doyen Gaston Giraud, 34295 MONTPELLIER cedex 5
  • Téléphone : 04 67 33 84 31


    PACA
    - Marseille
  • CHU Endocrinologie, Pr. Vialettes
  • Adresse : Hôpital sainte-Marguerite, 270, Bd Sainte Marguerite, 13274 Marseille cedex 9
  • Téléphone : 04-91-38-75-72


    - Nice
  • CHU St Roch - CCAS Carrefour santé pour Tous
  • Adresse : 2, Rue Raspail 06000 Nice
  • Téléphone : 04.92.26.16.50


    Pays de la Loire
    - Angers
  • CHU Endocrinologie, Pr V. Rohmer
  • Adresse : Centre Hospitalier Universitaire d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers Cedex 9
  • Téléphone : 02 41 35 34 31


    Poitou Charentes
    - La Rochelle
  • CHR La Rochelle, Rochefort, Jonzac, St jean d’Angely, Saintes
  • Adresse : Rue du docteur Schweitzer, 17019 La Rochelle Cedex 01
  • téléphone : 05 46 45 50 50

    En savoir plus sur la rétinopathie diabétique, cliquez ici.