Journée internationale de l’enfant africain

Le 16/06/2012

Cette journée constitue pour l’OPC l’occasion de rappeler les dégâts infligés aux enfants africains par de nombreuses maladies : cataracte, dont la prévalence dans les pays en développement est 10 fois plus élevée que dans les pays développés (1), conjonctivite purulente néonatale, onchocercose, trachome, les vices de réfraction (…). Le plus souvent rejetés par la société et leurs familles, ils n’ont pas accès à l’éducation et sont alors réduis à une vie de mendicité. Les conséquences sont similaires lorsqu’un adulte perd la vue, car c’est bien souvent un enfant qui est déscolarisé pour lui servir de guide. Pourtant, 80% des maladies cécitantes sont évitables. C’est pourquoi depuis 1978, l’OPC lutte donc avec détermination contre ces fléaux (en savoir plus).

Grâce à nos généreux donateurs, nous avons pu préserver ou soigner plus de 50 000 nouveau-nés menacés par la redoutable conjonctivite purulente en 2010. Nous avons aussi :
- soutenu 13 centres de soins oculaires : 100 000 consultations d’ophtalmologie
- formé 1 000 accoucheuses traditionnelles et les avons approvisionné en pommade antibiotique
- formé 16 infirmiers spécialisés pour traiter en urgence les bébés touchés

Vous aussi pouvez aider l’OPC à lutter contre la cécité en faisant un don

(1) (données Lions Club International – 2011)