Jean-Loup Dabadie


Jean-Loup Dabadie.
Écrivain, Journaliste, Auteur dramatique, Scénariste et dialoguiste, Membre de l’Académie française.

« Pour ne pas laisser la nuit tomber sur le regard des autres.
Et les autres, souvent, sont des enfants.
Pour qu’ils ne soient pas dans le noir, un beau jour, absents des couleurs des formes du monde.
Pour les prévenir contre cette obscurité qui les gagne, les menace, et leur donner le droit à la clarté de l’existence : les soigner.
Et les guérir quand il est possible de les guérir.
Pour ces raisons, et tant d’autres, aider l’OPC. Car l’OPC nous aide, elle, à éclairer l’intérieur de nous-mêmes. Et à prendre ainsi conscience du prix de la lumière, qui est la condition première de la liberté.
 »

Extraits biographiques

Romans :

les Yeux secs (1959), les Dieux du foyer (1960) ; intégrale des sketches : Bonne fête Paulette (1993) ;

Théâtre :

la Famille écarlate (1967), d’Artagnan (1988) ; adaptations du Vison voyageur (1969 et 2003), The Vegetable (1972), Madame Marguerite (1974, 2001 et 2006), Deux sur la balançoire (1985 et 2005, Molière du meilleur adaptateur d’une pièce étrangère 1987), Double mixte (1986), Quelque part dans cette vie (adaptation et mise en scène, 1990), Je ne suis pas un homme facile (1993), Comédie privée (1999), Même heure l’année prochaine... (2002), Et Dabadie et dabada (2011) ;

Cinéma :

Scénariste et Dialoguiste des films : les Choses de la vie (1970), la Poudre d’escampette et Max et les ferrailleurs (1971), Chère Louise, Une belle fille comme moi et César et Rosalie (1972), le Silencieux et Salut l’Artiste (1973), Vincent, François, Paul et les autres et la Gifle (1974), le Sauvage (1975), Un éléphant ça trompe énormément (1976), Violette et François et Nous irons tous au paradis (1977), Une histoire simple (1978), Courage fuyons (1979), Clara et les chics types (1981), Attention, une femme peut en cacher une autre et Garçon ! (1983), la 7eme cible (1984), Descente aux enfers (1986), le Bal des casse-pieds (1992), la Tête en friche (2010) ;

Télévision :

Scénariste et Dialoguiste de la Bicyclette bleue (2000), Gérald K. Gérald (2010) ; sketches pour Guy Bedos, Sophie Daumier, Jacques Villeret, Muriel Robin, Sylvie Joly, Pierre Palmade, Michel Leeb ;

Chansons :

pour Serge Reggiani, Julien Clerc, Michel Polnareff, Michel Sardou, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Nicole Croisille, Jacques Dutronc, Juliette Gréco, Jean Gabin, Yves Montand, Romy Schneider, Robert Charlebois, Enrico Macias, Jesse Garon, Elsa, Richard Cocciante, Nana Mouskouri, Didier Barbelivien, Gérard Berliner, Liane Foly, Isabelle Boulay, Emily Loizeau, Martin Rappeneau, Gérard Depardieu.