France

La déficience visuelle constitue un problème de santé publique majeur en France car si la prise en charge chez l’enfant répond à l’ensemble des besoins, la situation est moins satisfaisante chez l’adulte, en particulier chez les personnes âgées. Actuellement, plus d’1 million de personnes déficientes visuelles sont susceptibles de faire l’objet d’une prise en charge globale curative et/ou rééducative.


Denis Brillard, ancien administrateur de l’OPC décrit l’expérience de l’OPC en Afrique appliquée aux programmes de santé publique oculaire français. Sont abordés la rétinopathie diabétique et la Basse Vision.


La Basse Vision

La Basse Vision est génératrice d’incapacités et de dépendance entraînant une perte de qualité de vie. Ses principales causes sont le fait de maladies oculaires liées à l’âge. Elle pose donc un problème de santé publique compte tenu du nombre croissant de personnes âgées.

Fort de son expérience africaine de conception de projet de santé publique et du développement de santé visuelle, l’OPC s’était intéressée depuis plusieurs années à la prise en charge de patients malvoyants.
Objectif pour les patients : conserver et améliorer la qualité de vie grâce à un parcours complet de soins de rééducation/réadaptation « basse vision » assuré par l’ensemble des professionnels de santé oculaire des domaines médicaux et paramédicaux, les professionnels de l’optique et les acteurs médico-sociaux.

C’est ainsi que sous l’impulsion de Denis Brillard et de Jean-François Ceccon un projet de création d’un réseau ville-hôpital de prise en charge de la déficience visuelle en Ile de France a été élaboré avec les responsables des services d’orthoptie de 5 structures hospitalières parisiennes (Hôtel Dieu, Lariboisière, Pitié Salpêtrière, XVXX, Institution nationale des Invalides) et avec 4 enseignes d’optique (Lissac, Optic 2000, Europtical, Krys). Les dossiers standardisés d’examen ont été établis. L’Ariba ‘Association francophone des professionnels de basse vision) et l’association Valentin Haüy (association française au service des aveugles et des malvoyants) étaient en voie de participation, de même que l’ARS Ile de France.
Le nécessaire réajustement de l’OPC sur ses missions originelles a amené la direction des programmes a proposé la prise en charge de cette orientation, compte tenu de l’avancement des travaux, par l’Institut de la Vision, dirigé par le Professeur José Sahel. Les contacts menés par Denis Brillard et Jean- François Ceccon ont concrétisé en septembre 2011, ce transfert de projet. Il est bien entendu que L’OPC a porte ouverte à l’Institut de la vision.

Activités BASSE VISION
- Réflexion sur la prise en charge des patients déficients visuels par un réseau de santé de type ville - hôpital
Début d’activité 2006
Zones géographiques concernées Ile-de-France
Partenaires : Cadres orthoptistes des hôpitaux :
- Hôtel-Dieu
- hôpital Lariboisière
- hôpital de la Pitié-Salpetrière
- Centre hospitalier national d’ ophtalmologie des XV-XX
Projets -Recommandations de bonnes pratiques d’évaluation(2009)
- Convention de réseau avec l’AP-HP (2010)

La Rétinopathie diabétique

L’Organisation pour la Prévention de la Cécité (OPC), en collaboration avec l’Association Valentin Haüy et le réseau OPHDIAT de l’AP-HP, ont participé à la création et à l’équipement de centres de dépistage de la rétinopathie diabétique.
Depuis 2006, 17 centres ont été équipés en région parisienne et en province.

Activités DÉPISTAGE DE LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE
- Fourniture d’équipements pour le dépistage de rétinopathie diabétique par télédiagnostic.
Début d’activité 2006
Zones géographiques concernées Centres et réseaux de dépistage de la rétinopathie diabétique
- Ile-de-France (12 sites),
- Provence-Alpes-Côtes d’azur,
- Languedoc-Roussillon,
- Pays de Loire,
- Poitou-Charentes
Partenaires : -Association Valentin Haüy
- Assistance publique–Hôpitaux de Paris
- Assistance publique–Hôpitaux de Marseille
- Centre hospitalier régional universitaire de Nice
- Centre hospitalier régional universitaire de Montpellier
- Centre hospitalier régional universitaire d’Angers
- Centre hospitalier régional de La Rochelle
Réalisations 2008 Les centres de dépistage rattachés au réseau sécurisé de l’AP-HP (réseau OPHDIAT) ont réalisé 12 452 actes.
Projets 2009 - Créer un réseau en région Midi-Pyrénées
- Renforcer les partenariats avec les réseaux diabétiques pour mieux informer

Activités COURS FRANCOPHONE D’OPHTALMOLOGIE DE SANTÉ PUBLIQUE
- les deux premières sessions ont eu lieu à Rabat au Maroc
Début activités de l’OPC 2004
Type d’activités Cours francophone d’ophtalmologie de santé publique (nos programmes formation continue)
Partenaires : -SightFirst
- Université Mohammed V, Souissi à Rabat
- Université Victor Segalen, Bordeaux 2 (ISPED)
Réalisations : 2 promotions (2004 et 2007), 58 participants
Projet 2010 : -Organisation d’un troisième cours
- Transformation de la formation en diplôme inter-universitaire (Rabat-Bordeaux 2)