Carnet de mission du Dr Ceccon

Carnet de mission du Dr Jean-François Ceccon, Ophtalmologiste, directeur des programmes de l’OPC.

Synthèse des 2 missions exploratoires dans la région de Mopti, au Mali, en mars et juillet 2010.

Mon « guide » : le Dr Touré


Durant mes deux missions exploratoires, je suis accompagné par le Dr Touré, le seul ophtalmologiste de la région de Mopti, alors qu’il faudrait au minimum quatre spécialistes pour cette région de 2 millions d’habitants. En plus, les moyens dont il dispose sont dérisoires !

Visite de l’hôpital régional de Mopti

L’hôpital date de la colonisation. Tout est vieux et délabré. Le Dr Touré m’explique qu’un nouvel hôpital est prévu à une quarantaine de kilomètres, financé par la coopération française et belge. Mais il ne sera pas fini avant 2012 ou 2013 au mieux…

Le service d’ophtalmologie

L’équipement de la salle de consultation est plus que minimaliste.

Une lampe à fente pour examiner l’œil, mais pas de Javal pour évaluer l’astigmatisme, pas d’ophtalmoscope pour faire un fonds d’œil ni de skiascope pour mesurer le degré de correction nécessaire, pas de tonomètre pour vérifier la tension oculaire…

Impossible de travailler efficacement avec si peu de matériel !

La salle d’opération


La petite salle d’opération du service d’ophtalmologie est encore moins bien équipée.
La boite de chirurgie est incomplète.

La télécommande à pieds du microscope opératoire ne fonctionne plus…

Le Dr Touré me confie d’ailleurs qu’il n’a réussi à opérer que 200 cataractes l’an dernier : il aurait fallu au moins 5 ou 6 fois plus d’interventions pour lutter contre cette maladie responsable de la moitié des cas de cécité au Mali.

Il me reste maintenant à découvrir l’état des centres de santé de référence…

Plus aucune mission mobile de chirurgie oculaire

Le Dr Touré n’effectue depuis 2007 plus aucune mission de chirurgie oculaire dans les centres de santé de référence de la région. Le véhicule 4X4 nécessaire pour transporter le matériel est en très mauvais état.
Quant au microscope opératoire transportable, ses circuits électro-mécaniques ont grillé lors de sa dernière sortie et il est irrécupérable.

Visite des centres de santé de référence

Je visite 5 centres de santé de référence de la région. Partout le même constat : le technicien en soins oculaires sur place manque de matériel en état de marche pour dépister les problèmes de vue et traiter dans de bonnes conditions les cas de trichiasis.

Des lampes à fente en mauvais état, des boites de verres d’essai incomplètes, pas de Javal, d’ophtalmoscope, de skiascope ni de tonomètre…

Il est urgent de mettre à niveau les équipements de l’hôpital régional de Mopti et de ces 5 centres de santé de référence !

Coût de l’équipement, des consommables et de la formation la première année : 479.000 € pour

- équiper l’hôpital de Mopti : microscope opératoire, lampe à fente, Javal, ophtalmoscope, skiascope, tonomètre, boite de chirurgie…
- créer une Unité Mobile de Chirurgie Oculaire : véhicule 4X4, microscope opératoire transportable, boite de chirurgie…
- équiper 5 centres de santé de référence : lampe à fente, Javal, ophtalmoscope, skiascope, tonomètre…