Atelier de Dar-es-salaam, en Tanzanie

Le 25/03/2013

De nombreux pays africains souffrent d’un déficit de personnels ophtalmologiques qualifiés. A cette pénurie d’enseignants, s’ajoutent la faiblesse des compétences pédagogiques, l’insuffisance des infrastructures et des équipements, une formation généralement inadaptée aux besoins, le manque de matériel didactique, la très faible capacité de recherche et un manque de soutien a la formation professionnelle continue.

Plusieurs initiatives coexistent et tentent de remédier à ces carences, mais elles subissent un manque de coordination et les financements demeurent très insuffisants.

L’atelier de Dar-es-salaam, en Tanzanie, réunit précisément des organismes déjà engagés dans le renforcement des institutions de formation en Afrique, dont l’OPC. Objectif : développer une réponse régionale globale face à la crise actuelle dans les établissements de formation en :
- Établissant une cartographie des interventions actuelles
- Connaissant les intentions des participants relatives à la poursuite des activités dans le futur
- Identifiant les lacunes, les possibilités et les priorités
- Élaborant une réponse synergique par le secteur de la santé oculaire
- Convenant des termes de référence afin d’installer un groupe de travail qui se chargera de faire avancer les priorités et en référera a l’ensemble des ONGs qui souscrivent a cette initiative
- Soutenant, renforçant et élargissant la réponse des ONGs pour résoudre la crise des ressources humaines en Afrique, et plus particulièrement en Afrique francophone, au cours des 10 prochaines années

Le Dr Karim Bengraïne, Directeur des programmes de l’OPC, ONG qui œuvre depuis 35 ans pour la formation en ophtalmologie en Afrique francophone, participe à cet atelier. Retour prévu à Paris le 28 mars.